mardi 7 août 2018

RUMBAlpe d'Huez

C'est l'été et pour l'occasion, la Rumba s'exporte à l'alpe d'huez pour les vacances.
Plusieurs courses sont au programme mais il nous faut d'abord nous mettre en jambe avec l'ascension du col du Glandon et de la croix de fer dès le dimanche avant d'attaquer le duathlon pour Benoît, Sandra, Pierre et Aude. Le thermomètre affiche 35° à 16h quand le départ est donné ; c'est donc sous une chaleur écrasante que nos amis s'élancent pour 7km à pied avant d'enfourcher leur vélo direction la montée sèche de l'Alpe d'Huez (14km - 1100D+).
Après une course à pied prudente, Benoît et les filles attaques presque ensemble le vélo et semblent déjà marqués par la chaleur quand Pierre, au repos forcé depuis plusieurs semaines, a ressenti une vive douleur dans le genou.
Benoît semble le plus en jambe dans ce col mythique et cassette 34-28 oblige, il tourne toujours les jambes avec grâce quand il arrive au virage n°2, autrement appelé "virage des labradors". Aude et Sandra montent à leur rythme et seule un peu d'ombre et les inscriptions "RUMBA !" au sol dans les pentes les plus fortes leur a donné le courage de terminer cette ascension. Pierrot arrive plus tard emmené par Jean-Luc (le chef des indiens) et bien que souffrant, il a à coeur de terminer et garde son sourire si caractéristique.
Une fois le vélo posé, il leur reste 2,5km à courir à 1900m d'altitude pour rallier l'arrivée. Fatigués mais heureux, tous nos amis sont officiellement finisher de cette édition.

Place maintenant au groupe suivant. Benji et moi faisons le gros morceau du séjour. 2200m de natation, 120km de vélo (3200D+) et 20km à pied (300D+). A l'image de l'expédition punitive des fourmis rouges contre les noires observée la veille, il nous faudra faire preuve de courage. La chaleur est toujours là, même à 9h30, quand nous entrons dans cette eau redoutée à 14° mais finalement à 18° (merci la canicule). Après une petite heure de natation, nous sommes catapultés -sains et saufs- hors de l'eau par les bénévoles avant de rejoindre nos bolides. 25km de plat plus tard, nous abordons le col du grand Serre (15km - 1000D+) où je rattrape mon ami. Je suis parti piano, il est parti piano-piano. Les jambes sont bonnes et ce premier col s'avale sans encombre. S'ensuit le Malissol (3km à 9%) et le col d'Ornon (14km - 560 D+), toujours au train. 
Déjà 90km au compteur et de bonnes sensations pour les labradors qui ne sont pas vraiment seuls tant les copains sont présents au bord de la route pour nous encourager. 15km de descente et de vallée plus tard, nous voilà au pied de l'ultime (et non des moindre) difficulté du jour : l'Alpe d'Huez (14km - 1100D+). Ses 21 virages qui ont fait sa renommée me laisse songeur... Les premières rampes ne mentent pas et nous rappellent à nos 105km précédents. : il fallait bel et bien partir doucement. Toujours au train, il nous faut moins d'1h30 à chacun pour gravir cette ultime épreuve.

Presque 7h00 se sont écoulées quand je pose le vélo, il faut maintenant compter entre 1h30 et 2h à pied pour en terminer. Le soleil donne mais au moins, il y a un peu d'air là-haut. 3 boucles d'un parcours pas simple avec ses 300 de D+.

A chaque tour suffit sa peine et je parviens finalement à rallier l'arrivée avec Cléa en 8h30 ; il en coûtera plus de 9h20 à Benji mais sa joie est très certainement la même.

Il reste désormais à Sandra et Benoît leur 2ème course de la semaine : le triathlon M (Pierre se contenant d'un plouf). Nouvelle journée, nouveau cagnard (avec un départ à 14h00 qui plus est) et c'est une eau cette fois à plus de 19° qui attend les courageux. Les 1200m avalés (ou bus selon les personnes), c'est parti pour 30km de vélo (15 dans la vallée et de nouveau l'Alpe à gravir). Malgré un départ à 14h15, Benoît est le premier à rejoindre le sommet suivi de près par Sandra ; une très belle ascension pour tous les deux ! Une fois la bécane posée, une boucle de 7km est à parcourir. Notre ami tire son épingle du jeu avec un joli jeu de jambe même s'il nous faut le rappeler à l'ordre dans la côte. Quant à Sandra, bien qu'en souffrance, elle rejoint l'arrivée dans un temps tout à fait honorable.


Une superbe semaine de courses et de performances ici pour la Rumba au rythme de la bière et du saucisson (et un peu d'eau quand même). Un temps magnifique et pour chacun des souvenirs plein la tête. Un grand merci à Benji qui a chapeauté l'organisation mais aussi aux accompagnateurs qui n'ont pas compté leur temps, leur énergie et leurs encouragements pour nous aider dans l'effort. Jean-Luc, Marie-Claire, Aude, Benji (Anna ;-) ), Pierre, Stéphanie, Maxime, Alexane, Stéphane, Sandra, Benoît, Manon et Cléa : Un grand merci.

Flo.



9 commentaires:

  1. Un Grand BRAVO à tous ces compétiteurs de l'extrême !!!

    Bonne Récup'

    Cyrille

    RépondreSupprimer
  2. Bravo à tous, quel courage dans cette chaleur ! Prenez le temps de bien récupérer... J-Louis

    RépondreSupprimer
  3. Encore une belle aventure partagée avec une équipe au top. Vivement les prochains défis !

    RépondreSupprimer
  4. Un grand bravo à tous !! Quel courage avec cette chaleur !

    Bonne récup à tous et à bientôt
    Nath

    RépondreSupprimer
  5. Un grand bravo à tous !! Quel courage avec cette chaleur !

    Bonne récup à tous et à bientôt
    Nath

    RépondreSupprimer
  6. Quel courage sous cette chaleur! Bravo pour cette belle aventure menée dans la bonne humeur.
    Bonne Récup!
    Anneso

    RépondreSupprimer
  7. De vrais warrior (ette) s bravo à tous et toutes c est comme ça qu' on aime la Rumba !!

    RépondreSupprimer
  8. Hé bien ça c une belle sortie Club en pleine période de vacances..., on ne lâche rien !!!, un big BRAVO.
    RDV en septembre.

    RépondreSupprimer